Trouver le distributeur le plus proche
 Nous contacter
 S'identifier

Parafoudres

 

Des parafoudres sont installés sur les transformateurs pour les protéger d’une surtension passagère. Un parafoudre est connecté à chaque conducteur de phase avant qu’il ne rejoigne le transformateur. Le parafoudre est relié à la terre, procurant ainsi un chemin de faible impédance à l’énergie en cas de surtension passagère. A un niveau de tension normal, le parafoudre agira comme un isolant, qui sépare le conducteur de phase du sol. Ces caractéristiques opposées sont obtenues par l’utilisation d’une varistance (ou parafoudre MOV), qui a différentes résistances selon la tension.

Il y a deux types de parafoudres principaux. Aujourd’hui seuls les parafoudres à oxyde métallique et à varistance sont utilisés. Un modèle plus ancien est le parafoudre au carbure de silicium et nombre d’entre eux sont toujours en service. En revanche, il est recommandé de remplacer ce type de parafoudres au-delà de 25 ans; certains proposent une politique plus stricte en les remplaçant après 13 ans du fait de leur propension à laisser passer l’humidité (Dr. M Darveniza, IEEE Transaction on Power Delivery, Octobre 1996).


Diagnostic des parafoudres

Les mesures du courant et de leurs pertes (en Watts) dans un test de facteur de puissance/de perte sur un parafoudre sont des indicateurs fiables de la contamination (humidité) ou détérioration et sont utiles pour déterminer les transformations physiques dans un parafoudre. Le test est destiné à évaluer l’isolation du parafoudre puisqu’il connaîtra des tensions de fonctionnement la majorité de son temps d’utilisation. Alors que les tests ne mesurent pas les défauts au sol du parafoudre, il est statistiquement prouvé que, souvent, lorsque la capacité du parafoudre à isoler la tension de phase au sol est compromise, son fonctionnement est également remis en cause. Des pertes plus hautes que la moyenne indiquent une contamination (ex. humidité) ou des trous corrodés (dans le carbure de silicium ou d’anciens parafoudres MOV). Des pertes plus basses que la moyenne peuvent indiquer un faible contact ou une ouverture du circuit entre les éléments, une rupture des résistances de manœuvre dans un parafoudre au carbure de silicium, et des discontinuités dans la construction électrique interne d'un parafoudre MOV.

  • Inspection visuelle

Un parafoudre doit être examiné pour détecter des fissures dans la porcelaine, une coloration ou toute autre état physique anormal.

  • Test infrarouge

De plus en plus pratiqué, les parafoudres sont scannés avec le reste de l’appareil.