Trouver le distributeur le plus proche
 Nous contacter
 S'identifier

Le noyau du transformateur

 

Le noyau du transformateur fournit un tracé magnétique pour canaliser le flux. L’utilisation de matériaux très perméables (qui renvoient à la capacité du matériel de transporter un flux) et de meilleures techniques de construction du noyau aident à fournir une voie à faible réticence de flux et à concentrer les apports de flux au noyau. Le noyau est composé de minces bandes de tôle magnétiques à grains orientés, qui sont isolées électriquement (mais couplées magnétiquement) par des revêtements minces de matériau isolant. Il est important de réduire les pertes du transformateur à vide. Le noyau est une source de chaleur dans le transformateur et plus il grandit, plus les canaux de refroidissement du noyau sont nécessaires. Des problèmes de court-circuit des tôles du noyau augmentent les pertes et le risque de surchauffe du noyau.

Le noyau est isolé des structures mécaniques en terre qui le soutiennent et est ensuite intentionnellement lié au sol en un point précis. Des noyaux de transformateur plus importants, qui ont de multiples parties de noyau isolées les unes des autres par des canaux de refroidissement, peuvent utiliser des connexions pour rassembler les sections du noyau et un câble unique pour relier solidement le groupe lié à la terre.

Le noyau, qui est effectivement un conducteur mais qui n’est pas destiné à transporter du courant, peut acquérir de la puissance en étant couplé avec l’enroulement interne quand le transformateur est alimenté (ce qui provoque des décharges partielles qui peuvent endommager le transformateur). Sa puissance se renforce lorsque le transformateur transporte une charge à moins que le noyau ne soit solidement lié à la terre.

La liaison à la terre assure également la protection de l’appareil dans le cas d’un défaut d’isolation entre les enroulements et le noyau. Pour qu’un tel défaut soit reconnu par le système de protection de la ligne (et déconnecter rapidement), le noyau du transformateur doit être relié à la terre pour fournir un trajet électrique (du défaut) jusqu’à sa source. Un noyau est généralement ancré en un unique point, plusieurs attaches pouvant mener à des croisements entre courants et une surchauffe (et gazéification) dans le noyau.
L’état magnétique d’un transformateur est d’une importance capitale pour son bon fonctionnement. La plupart des problèmes de noyaux rencontrés sur le terrain sont liés à des défauts de liaison à la terre, un défaut de construction, des courts-circuits dans les tôles ou une surchauffe. Les tests électriques suivants utilisés avec notre gamme d’équipements de test de transformateurs fournissent des informations sur l’état du noyau du transformateur.


Diagnostic du noyau

 

Détecte la plupart des défauts de transformateur y compris des courts-circuits dans les tôles et d’autres problèmes qui affectent la reluctance du flux dans le noyau, comme un joint du noyau partiellement déplacé ou ouvert, des malfaçons dans l'assemblage du noyau, etc . sensibles à la magnétisation du noyau

Vérifie les problèmes d’ancrage au sol du noyau (il s’agit du meilleur outil pour ce test) et les défauts d’isolation au sol. De faibles valeurs de résistance d’isolation entre le noyau et le sol peuvent être dues à un déplacement des tôles du noyau et par la contamination ou des objets étrangers qui entrent en contact avec l’isolation au sol.

La capacité d’un enroulement à faible intensité mesurée pendant un test de facteur de perte est sensible à la détérioration ou la perte de la connexion du noyau au sol.

Sensible aux mouvements dans le noyau magnétique et à une magnétisation d’une gamme de fréquence plus faible alors qu’une perte de connexion du noyau à la terre peut être détectée à des fréquences plus élevées (ex. ≥ 50 kHz).