Trouver le distributeur le plus proche
 Nous contacter
 S'identifier

Localisation des défauts de câble

 

La localisation des défauts de câble est un processus composé de plusieurs étapes, qui doivent être exécutées de manière rapide et sécurisée, pour éviter que les utilisateurs soient confrontés à une panne d’électricité.


1ère étape : L’identification du défaut

Une fois que la défaillance a été identifiée, les premières étapes consistent à déterminer la phase au sein de laquelle celle-ci est survenue et si elle relève d’une forte ou faible résistance. Cela permet de définir la technique et l’équipement appropriés pour diagnostiquer le défaut. Une impulsion de basse tension (de 40V par exemple) est utilisée via un échomètre. Si le défaut est lié à une résistance plus élevée (>100 ohm), une faible impulsion ne permettra pas de l’identifier. Pour ce type de défauts, un testeur d’isolation ou de faible tension (VLF) s’avère nécessaire.


2ème étape : La pré-localisation

Une pré-localisation fiable et précise est nécessaire pour situer un défaut de câble rapidement et efficacement. Sans cette étape, un défaut, même proche, peut ne pas être repéré. Une pré-localisation efficace permet de déterminer la position de l’erreur sur une petite partie de câble et permettra de réduire le temps de repérage de celle-ci à quelques minutes. Si le défaut est d’une faible résistance, la pré-localisation a pu être effectuée préalablement avec l’aide d’un échomètre. Dans le cas d’une plus forte résistance, les méthodes de réflexion sur l’arc, impulsion de courant couplées à un générateur d’ondes de choc, ou encore un essai diélectrique d’isolement à l’aide d’un pont de localisation des défauts (HVB10) sont nécessaires.


3ème étape : Recherche de câble

Ce test est réalisé pour retrouver le tracé emprunté par le câble sur le site (voir EasyLoc/Ferrolux FL10).


4ème étape : Localisation

Compte tenu du fait qu’un câble souterrain a tendance à serpenter dans le sol, une transposition exacte de la pré-localisation sera peu efficace. Même une pré-localisation précise à 0,1% peut être faussée par des mouvements sur le terrain de l’ordre de 5%. La localisation exacte du défaut est nécessaire pour éviter des opérations de creusage inutiles. Dans la plupart des cas, des générateurs de chocs sont utilisés pour cette étape. Ceux-ci font apparaître une fissure qui crée une décharge en surface à l'endroit du défaut. Le câble est localisé précisément grâce à un appareil de détection acoustique, tel que le digiPHONE+, qui évalue l’intervalle entre l’émission du signal acoustique et l’onde électromagnétique de l’électrochoc. En cherchant sur le tracé du parcours de la zone pré-localisée, le défaut apparaîtra lorsque cet écart de temps est à son minimum.


5ème étape : L’identification du câble

Ce test permet l'identification du câble défectueux parmi plusieurs câbles, une fois que celui-ci a été déterré. L’identification précise d’un câble avant qu’il ne soit ajusté ou découpé est une tâche qui nécessite d’importantes précautions.
Le CI de Megger envoie de façon sécurisée une impulsion de 50V à 100A qui est analysée par un récepteur adapté. Une erreur à cette étape pourrait avoir des conséquences néfastes sur l’ajustement du câble et causer des pannes sur le réseau.